Communiqué de presse: Une start-up lyonnaise de biotechnologie aux USA : ADNucleis, une intégration réussie

ADNucleis est une start-up lyonnaise spécialisée en diagnostic rapide dans les domaines de l’agroalimentaire, la santé animale et humaine. Au terme de plus de 7 ans de Recherche & Développement et de plus de 2 millions d’euros d’investissement, son développement traverse dorénavant l’Atlantique à travers la vente de robots de diagnostic aux Etats Unis, et l’implantation d’un laboratoire à Madison (Wisconsin). Ce robot est capable de réaliser des analyses biologiques (bactériologiques et virales) en temps record : 3 heures au lieu de 3 jours par des méthodes traditionnelles (boîtes de Pétri). Le développement d’ADNucleis en France va permettre des nouvelles perspectives pour les hôpitaux, les cliniques vétérinaires, ainsi que les industries agroalimentaires.

Pour le Pr Michel FRANCK, fondateur de la société, « La réponse aux problématiques sanitaires réside dans la réalisation de l’analyse en temps réel par un robot adapté, soit pour des analyses en grand nombre, réservées aux laboratoires industriels, soit pour des analyses en nombre plus restreint, réservées à des professionnels de santé sur le terrain. »

La spécialité de la société réside dans sa maîtrise de la technique « PCR temps réel », technique de détection de présence d’ADN ou d’ARN spécifiques de la présence de germes pathogènes et de virus. Cette technologie reste une rupture technologique pour la plupart des marchés visés, et le moyen de réduire la complexité de l’analyse (extraction, purification de l’ADN, amplification) est la robotisation, qui fait l’objet de développements actuels et futurs de ADNucleis.

En mars 2015, au travers d’un appel à projets innovant FUI des pôles de compétitivité, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a apporté son soutien à la société qui a pu doubler ses effectifs et mettre au point un outil dont les résultats sont significatifs : un contrat de vente de 10 appareils aux Etats-Unis et des appels du pied de nombreuses cliniques hospitalières et vétérinaires.

pascal

 

 

 

 

 

Pascal FRANCK, responsable ingénierie robotique de ADNucleis

En chiffres :CA 2015 : 692 474 € (+ 87%)

Bénéfice net : 120 623 € (entièrement réinvestit en embauches)

Posted in Communiqués.